Introduction



Bienvenue à EH2R


Cette page Web est près de la recherche vivante exposer sur les phénomènes intitulés ci-dessous. Les pensées sont projetées sans révision, elles seront changées par l’entrer d’autres données ou de nouvelles données, des avis de corrections seront placées ensuite, tous les textes seront parfaits ou auront des paragraphes correctifs.

Les erreurs sont omises exprès, montrant que l’observateur auteur découvre une nouvelle vision du monde qui était toujours là, en invitant tous à voir et à apprécier.

Introduction.

EH2R n’est pas un phénomène nouveau, la plupart des gens l’ont vu depuis l’aube des temps. C’est un effet optique causé par la réfraction atmosphérique, qui est habituellement classé en deux composantes, astronomique et terrestres. Dans notre cas, cela peut-être une combinaison des deux, mais c’est surtout un effet de refraction astronomique.

Novaya Zemlya, une île russe, est le nom employé pour le premier compte historique décrivant ce que j’apelle la ligne. Ce qui était particulier à propos de cette observation, c’est que nous croyions qu’il y avait une anomalie. En fait c’est tout à fait habituel, étant donné que l’horizon Arcticque n’est pas obstrué. En réalité, c’est un fait journalier durant le début du printemps et la fin de l’automne.

Bien qu’à ma connaissance, une poignée de gens et de scientifiques comprennent entièrement qu’EH2R soit particulièrement énorme dans les régions polaires, cette ignorance n’est pas utile. Les GPS ne font pas d’avertissements dans leurs tables, aucun ne peut calculer EH2R exactement, certain ne peuvent même pas prédire un lever du soleil ou un coucher du solei avec précision dans les 40 minutes.

Étant donné que la disparité dans EH2R est intrinsèquement liée avec le gradient de températures et des températures très froide donnent une augmentation de réfraction beaucoup plus grande, il est très possible de voir les effets causés par le réchauffement de la planète. Le réchauffement de l’atmosphère va surement causer la disparition de la réfraction atmosphérique aue nous avons quelque peu ignorée.

Quest ce qu’une réfraction ?
 
La réfraction est un phénomène physique de lumière se pliant par des moyens différents. Placez un crayon dans un verre d’eau et regarder la courbure de la lumière du crayon immergé. Le même processus arrive dans l’espace, n’importe quelle source légère de lumière est pliée jusqu’à un certain degré, surtout si celle-ci est proche de l’horizon.

Dans les régions Polaires, la réfraction semble être plus évidante qu’on pourrait croire.


[Photo prise par Bill]


     Le 9 février 2001, l’heure du lever du soleil officiel aurait été à 11h40 heure locale. Comme vous pouver le voir à 11h47 heure locale le soleil était bien au-dessous de l’horizon. Les 7 minutes de différence couvrent à peinne le bluff au-dessous du soleil. En fait, le sommet du soleil devrait être environ à 0,2 degrés au-dessus de l’horizon au moment de la prise de l, image, le diamètre du soleil étant de 0,533 degrés, c’est évidant que le soleil était plus dans l’horizon. Jusqu’ici aucun calcul d’ordinateur a été correct, le lever du soleil arrive plus tôt que prévu et le coucher du soleil plus tard. Cela signifie que les calculs du progreamme informatique sont faux.

 


     Resolute Bay, Nunavut, Canada (73°43’N 94°57’W). Cette photo a été prise lors d’une journée qu’on ne devait pas apercevoir le soleil.



     Le 7 novembre 2000 à 18h40 UTC, plus qu’un jour après le coucher du soleil officiel (calculé avec la réfraction) on a vu le soleil malgré quelques nuages. Le coucher du soleil était prévu pour 19h00 UTC environ. Avec une réfraction totale d’environ 1,7 devrés de fois de plus que d’habitude, calculé selon des réfractions normales, il est sûr que la réfraction polaire n’est pas vraiment comprise. L’avantage d’un climant plus froid est qu’il est plus léger. La lumière du haut de l’Arctique est essentielle pour tous les êtres vivants. Ironiquement, le temps glacial du nord donne plus de lumière, de vie.

     Le réchauffement mondial peut offrir des températeures plus chaudes lors des cieux plus sombres. Il y a plusieure raisons pour vérifier avec des vielles images satellites, si la terre se réchauffe, c’est peut-être la raison, pour laquelle les régions polaires deviennent plus sombres pour tous les animaux polaires, des heures de crépuscules plus courtes quotidiennement peuvent être plus difficiles à supporter qu’une augmentation de température.



Le 1er frévier 2001 lever du soleil.



     Image ci-dessus: Le 1er février 2001 à 18h14 UTC, nous pouvons apercevoir la partie supérieure du soleil. On le voit du côté gauche de la colline près du centre. On a vu le soleil, mais la caméra digitale n’a pas différencié le soleil faible des coulerus de fond. La partie supérieure du soleil est tout à fait oblongue. L’élévation du soleil était environ à 1,7 degrés, ce qui occassionait -28° C comme température. Habituellement, elles sont autour de -29°C à -37°C, en fait à Resolute Bay, il fait -40°C à ce temps de l’année. Malgré le temps chaud, le soleil est apparu 3 jours avant qu’il ne le doit, le lever du soleil officiel était prévu pour le 4 février à 17h52 UTC.




     L’image originale a été prise le 1er février avec une caméra digitale incapable de reproduire la vision humaine. Néamoins, on a vu le membre supérieur du soleil. En ajustant les niveaux de couleur de l’original, on peut voir clairement la position du soleil dans l’image digitale ci-dessus. L’horizon a une réflexion projetant la partie supérieure du Soleil, aucune autre zone de l’horizon ne montre cette particuliarité.




     L’image non ajustée pour la couleur démontre les de la caméra digirale. La glace n’était pas bleue et mes yeux ont très bien distingué les différences de couleur entre le soleil et les nuages. Cependant la présence du soleil peut être prouvée par les pixels oranges trouvés directement sous sa position .35 mm d’autre images de cet événement seront montrées si les photographies sont satisfaisantes.


Conclusion préliminaire

La différence entre le coucher du soleil du 7 novembre et le lever du soleil du premier février 2001 est saisissante. La même augmentation de réfraction fut observée, environ 1.7 degrés du centre de soleil. Ce qui porter à croire que l'atmosphère était remarquablement semblable. En fait ce n'est pas le cas, puisque la stratosphère du 7 novembre était beaucoup plus froide que celle du 1er février, d'autre part la troposphère du 1er février était légèrement plus froide que celle du 7 novembre. Je me serais attendu à ce que la réfraction du 1er février soit beaucoup plus grande, étant donné que l’atmosphère du mois de février à Resolute Bay est d'habitude très froide. Ce n'était pas le cas. La réfraction horizontale semble dépendre du profil atmosphérique en entier, contredisant la pratique moderne d'utiliser des températures de surface comme facteur de correction de la réfraction.